D’étranges machines

19-20 août, p. 18. Un titre : « Quand des locomotives à vapeur deviennent des stars des médias » et un sous-titre : « Une association de bénévoles bichonne des machines parfois centenaires. »
Certes mais, surprise, la photo sur trois colonnes qui accompagne l’article ne représente pas du tout une motrice, mais « un ancien wagon » (la terminologie exacte demanderait plutôt le terme « voiture » puisqu’il s’agit d’un véhicule pour voyageurs).
Dans le corps de l’article, un « enchevêtrement » de rails devient rapidement (et plus exactement !) un « faisceau » de rails.
Et l’on voit un membre de l’association « un chiffon à la main, en train d’astiquer les pistons des machines à vapeur ». Là, on est pris d’un doute, sinon d’un fou rire : les pistons, on ne les voit généralement pas, sauf si la machine est complètement désossée, et s’ils ont besoin de soins, ce n’est certainement pas d’un astiquage. Sans doute Nicole Vulser veut-elle parler ici des cylindres, contenant les dits pistons, ce qui n’est pas tout à fait la même chose…
On vérifie la terminologie avant d’écrire…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :