Le sens des mots…

samedi 27 octobre 2007

Quelques petites perles relevées dans le numéro du 26 octobre…Le cahier du Monde des livres en contient deux.
La première se situe à la page 11 où l’on apprend, sous la même signature, celle d’Alain Beuve-Méry, d’une part qu’il y a eu des académiciens « exclus pour faits de collaboration » (bas de la colonne 1 de l’article titré « Sept sièges vacants sous la coupole »), d’autre part que « de l’Académie française (…) on ne peut (..) être exclu » (bas de la 3e colonne de l’article « Robbe-Grillet, l’immortel fantôme »). Que signifie donc « exclu » ? On se demande…
La seconde est le fait de Jean Birnbaum, dont le prénom indique qu’il s’agit d’un homme, et qui est donc journalist, mais aussi analyst, essayist, peut-être même polémist. Mon orthographe n’est pas plus bizarre que celle qu’il emploie page 7 du même cahier, toute pétrie de politiquement correct, à propos de Susan George, « auteure de nombreux essais ».

Un texte moins prestigieux, en fait une publicité du Monde pour sa réédition de « L’intégrale de Blake et Mortimer » nous annonce la parution du prochain volume avec le Monde 2 « dès le 26 octobre », comme si cette sortie, prévue pour plus tard, avait été avancée, alors que ces suppléments sortent toujours avec le numéro daté du samedi !

Publicités

La vie brève…

dimanche 21 octobre 2007

Nécrologie de l’actrice Déborah Kerr, dans le numéro du 21-22 octobre, page 18, sous la signature de Thomas Sotinel.
Une biographie assez longue et détaillée, accompagnée du petit encart de résumé. Celui-ci se limite à quatre dates :

30 septembre 1921 : Naissance à Argyle and Bute (Ecosse)
1969 : Cesse de tourner pour le cinéma
1994 : Reçoit un Oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière
16 octobre 2007 : Mort

Il est quand même assez bizarre de voir la vie de quelqu’un qui a compté dans l’histoire du 7ème Art résumée, entre sa naissance et sa mort, par la mention d’une récompense finale (on n’ose dire posthume) et la date où elle avait arrêté de tourner.


On hésite à se prononcer…

vendredi 12 octobre 2007

Le numéro du 12 septembre nous apprend deux choses étonnantes :
La première, en page 5, c’est que la « République Islamique d’Iran » existait en 1974, puisqu’elle a ratifié cette année-là (sous le régime du shah !), comme elle l’a fait à nouveau en 1994 (cette fois-ci vraiment sous celui des mollahs) des conventions interdisant la peine de mort pour les moins de 18 ans.
La seconde, en page 13, c’est que la livraison du 787 de Boeing va être retardée, d’au moins « six à sept mois », sinon même plus, avec un gros titre et surtout un long article fort explicite, l’article étant cependant suivi par un bref encadré « Chronologie » qui se termine par la formule : « Le calendrier des livraisons est maintenu ».
Quant au Monde des Livres du même jour, il nous renseigne en page 11 sur le rôle essentiel que doivent jouer les agents littéraires (du moins en Angleterre) : « couver leurs talents ».


Plantu encore…

jeudi 4 octobre 2007

Le Monde du 4 octobre nous montre Plantu dans ses oeuvres.
Le dessin de « Une » illustre un article titré « Les ministres de gauche peinent à imposer leur marque » : Sarkozy est assis derrière un bureau portant une pancarte « Ouverture » (au cas où on n’aurait pas compris) devant lequel vient de passer Bernard Kouchner (il porte un dossier marqué « Kouchner ») et vers lequel se dirigent Jack Lang (dossier nominatif également) et un individu anonyme, mais dont la tête est une rose. Au milieu, un député (?) de l’UMP (c’est inscrit en gros sur son écharpe tricolore) se plaint au Président : « Ils ne font pas partie de la famille !!! Les tests ADN le prouvent ».
Revoilà donc les caractéristiques récurrentes de Plantu : le surlignement ad nauseam, le procédé de juxtaposition de thèmes différents.
Pas plus tard que dans le numéro d’hier, il en était à trois thèmes à la fois : les bonzes de Birmanie, déjà les tests ADN et enfin les heures supplémentaires des fonctionnaires, sans que de cette juxtaposition jaillisse le moindre éclairage nouveau.