Encore une communauté

Stéphanie Le Bars, colonne de gauche de la page 10 du numéro du 21 février, nous parle du « nouveau chef de l’Église allemande ». Elle nous dit : « Choisi au détriment d’un adversaire plus conservateur » (le « détriment » est assez curieux, l' »adversaire » plutôt piquant) le « nouvel élu se démarque aussi de certains de ses confrères critiques envers la communauté homosexuelle ».
Que les confrères en question aient des positions « critiques » concernant l’homosexualité, les homosexuels en tant que tels, ou d’autres pratiques sociales (le « nouveau modèle de la famille » dont parle l’article, par exemple), on l’imagine. On imagine mal en revanche en quoi ils pourraient être critiques, et pourquoi, envers une « communauté homosexuelle » qui, en tant que telle, n’existe en fait tout simplement pas, en Allemagne ou ailleurs.
Cette langue de bois politiquement correcte (quand plus de deux individus ont un point commun, on en fait une « communauté ») cache mal, à mon sens, ce que l’article n’ose pas dire, l’homophobie évidente d’une partie de la hiérarchie catholique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :