Bulles de champagne (suite…)

Il y a une dizaine de jours, je publiais ici même un billet signalant une nouvelle unité de superficie utilisée par Le Monde, l’arrhe.
Le numéro daté 20-21 avril vient enfin de corriger cette innovation, en page 15, rubrique « Rectificatifs et précisions » :
« Champagne. Contrairement à ce que nous avons écrit dans l’article titré « Adieu, le champagne ? Bon débarras » en « Page 3 » (Le Monde du 11 avril), la surface d’un terrain ne s’exprime pas en « arrhes », mais en « ares ». Les « arrhes » étant une somme d’argent donnée au moment de la conclusion, d’une promesse de vente, d’achat ». »
Ce qui est amusant dans ce rectificatif, c’est qu’il ne se présente pas comme la correction d’une erreur, mais comme la rectification d’une information finalement erronée, mais qui aurait pu être correcte, la preuve étant qu’on se sent obligé de nous expliquer ce que nous savions déjà, à savoir la signification de ce terme pour le moins mal utilisé…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :