Différence des indécis

Derniers mots du sous-titre d’un article du numéro du 15 mai, page 7, intitulé « Seul pays à ratifier le traité de Lisbonne par referendum, l’Irlande se perd en états d’âme. Le vote a été fixé au 12 juin. Malgré le rôle-clé de l’UE dans le «miracle irlandais», les indécis feront la différence« .
Braves indécis, sujets aux « états d’âme », qui ne savent pas encore ce qu’ils vont voter, et dont la responsabilité est d’autant plus lourde à porter qu’ils « feront la différence ». En gros, la décision sera prise par ceux qui ne se sont pas décidés. On se demande ce que peut bien vouloir dire une telle phrase.
On se le demande encore plus quand, à la question « Comment expliquer dans ces conditions le nombre d’indécis ? » la réponse immédiate de l’article est : « Le camp du non s’appuie pêle-mêle sur… » : indécis ou opposants ?
Sauf à noter dans ce titre (et d’ailleurs dans le corps de l’article, signé Marc Roche) plusieurs points : une crainte que les Irlandais, imprudemment invités à se prononcer eux-mêmes, ne fasse mauvais usage de cette responsabilité, qu’ils ne voient pas le lien entre d’une part le traité de Lisbonne (projet pour le futur) et d’autre part « tout ce [qu’ils] doivent à l’Europe pour leur réussite économique » (constat du passé) et qu’ils risquent de céder aux « anti-européens », encore une fois confondus avec ceux qui voudraient un autre choix pour, précisément, l’Europe…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :