De Le Clézio à Le Carré

J’ai affiché hier dimanche un billet (« Un débat essentiel ») soulignant l’importance à mon sens très exagérée donnée par la Médiatrice du journal à une tribune libre sur le Nobel de JMG Le Clézio, publiée en page « Débats » par Frédéric-Yves Jeannet, dans le numéro des 19-20 octobre.
Ce lundi matin, je découvre encore un article sur le sujet, qui m’avait échappé, dans le Monde2, en page 6. Quand je vous dis que c’est une obsession !
Ce papier est signé Frank Nouchi, le même qui, dans le Monde des livres du 17 octobre, en page 1, présentait le dernier roman de John Le Carré, Un homme très recherché, en écrivant « L’action a lieu à Hambourg. Comme dans L’espion qui venait du froid ; comme dans Les gens de Smiley« . Ce qui n’est que très partiellement vrai pour le second roman, et complètement faux pour le premier, qui commence à Berlin, continue à Londres, se poursuit en Hollande, puis quelque part en Allemagne de l’Est et se termine, comme on s’en souvient, porte de Brandebourg, donc de nouveau à Berlin…  Mais jamais à Hambourg !
Le Monde semble d’ailleurs fâché avec J. Le Carré, puisque, dans le numéro du 5 octobre, Marc Roche écrivait : « Le « Cirque » cher à John Le Carré était, dit-on, installé au 1 Curzon Street », alors que tous les fans de Smiley savent qu’il était en fait assez loin de là, à Cambridge Circus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :