Que de trillions…

Le Monde de l’économie du 10 février présente en page 2 un long article de Martin Wolf intitulé « Sauver d’abord la demande », où l’on apprend que le FMI a relevé son estimation d’un certain indicateur « de 1,4 trillions de dollars (…) à 2,2 trillions de dollars ».
« Trillions » ? Mais c’est énorme ! Un trillion, c’est mille billions, c’est donc un million de milliards…
Heureusement, dans ce texte signé d’un économiste britannique, citant un rapport du FMI, une parenthèse nous apprend que le premier chiffre correspond à « 1 100 milliards d’euros ». Les trillions en question ne sont donc pas français, mais anglo-saxons, les anglo-étatsuniens n’ayant pas de terme pour « milliards », et passant directement à « billions » (milliards), puis à « trillions » (billions).
La chose a dû échapper au traducteur, Gilles Berton, mais il est vrai que si on avait gardé le même mode d’écriture, l’erreur aurait disparu, 1 100 milliards d’euros correspondant, sans difficulté terminologique, à 1 400 milliards de dollars.
Le Monde est toujours fâché avec les chiffres…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :