20 000 !

Sur le point de partir en voyage pour 15 jours, je range quelques affaires, et je tombe sur le cahier spécial « n°20000 » du 15 mai dernier, contenant 20 « Unes » du Monde depuis sa fondation. Je n’avais fait que le parcourir, je l’examine de plus près…
« Le choix ne fut pas facile » nous dit le petit texte de présentation. En effet, 20 pages sur 55 ans, c’est un peu restrictif et mesquin, mais ça permet peut-être de tirer quelques enseignements des choix ainsi faits par la rédaction…
D’abord, si on divise cette période en cinq tranches de 11 ans, on constate que la première (1944-54), la troisième (66-76), la quatrième (77-87), et la cinquième (88-98) son représentées chacune par deux 2 Unes, la deuxième (55-65) par 3, mais la sixième et dernière (99-09), par… 9 ! Il y a là un déséquilibre étonnant, car on aurait pu penser que des numéros anciens, plus éloignés dans le temps et dans nos souvenirs, auraient présenté plus d’intérêt.
Le choix des événements « clés » de chaque page peut évidemment être discuté à l’infini, mais on peut faire quelques constats instructifs : trois pages sont placés sous le signe des questions franco-françaises, mais quatre pointent sur les États-unis (sans compter la mission Apollo sur la Lune) alors qu’il n’y en a que deux concernant l’Europe ; quatre concernent l’actualité d’autres pays, trois mettent en exergue des questions religieuses (cependant, si le Vatican est évoqué, c’est pour l’élection de Jean-Paul II,  et non pour le concile), trois des questions d’ordre général, deux des problèmes économiques.
Aucun titre concernant la décolonisation (guerre d’Indochine ou d’Algérie, celle-ci étant seulement évoquée par un article de Maurice Garçon sur la torture), la guerre froide (sauf la réunification de l’Allemagne) ou la menace nucléaire, ni sur l’émergence du Tiers-Monde.
Enfin, la dernière page de ce cahier pose, pour chacune de ces dates une question à choix multiples dont la réponse, évidente, figure en plus ou moins gros titre sur la « Une » correspondante. Ce jeu (?) idiot est présenté ainsi : « Sous les pavés des gros titres, la plage des détails ».
Tiens, à propos, aucune « Une » autour de mai 68…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :