Redondance

mardi 15 décembre 2009

Parmi les défauts que j’ai reproché à Plantu dans les différents billets que je lui ai consacrés, figure l’aspect redondant de sa production.
Le dessin d’aujourd’hui mardi 15 décembre est, à ce point de vue… caricatural.
Il se décompose en deux cases, toutes deux représentant un gros cube marqué s’un sigle ; dans la case de gauche, le cube est frappé du sigle UDF, dans celle de droite (et il devient alors un carton d’emballage dans lequel se recroqueville un homme barbu) il porte le sigle SDF. A droite, des élus (écharpe tricolore) tendent les bras vers lui avec des cœurs, dans l’autre des élus (sans écharpe !) s’en éloignent en courant.
Jusque là, c’est parfaitement clair. Pourquoi alors faut-il que Plantu nous trouve trop stupides pour comprendre et se sente obligé d’ajouter, au-dessus de chaque case, un commentaire explicatif : à gauche, « Le sigle UDF que tout le monde s’arrache » ; à droite : « Le sigle SDF que tout le monde se refile comme une patate chaude ». Même pas capable, en plus, de mettre ces deux textes en symétrie, avec ce « comme une patate chaude » dissonant et superflu.

Publicités