Moebius


En pages 24 et 25, une vaste nécrologie de Jean Giraud/Gir/Moebius. La biographie de Frédéric Potet réussit l’exploit de ne pas prononcer une seule fois le terme de « science-fiction », n’évoquant pudiquement que des « explorations futuristes », et de parler du « ruban du savant Möbius, symbole de l’infini », ce qui est à la fois erroné et à côté de la plaque.
Quant à l’article sur son travail pour le cinéma, signé Aureliano Tonet, il laisse entendre que pour Blade Runner, Ridley Scott a « transposé » « The Long tomorrow », de Moebius, alors que ce dernier en a inspiré l’univers visuel, sur une intrigue due, en fait, à Philip K. Dick.

Tiens, en page 8, une photo illustrant un article sur les demandes d’asile de Hongrois au Canada. En légende : « Des membres de la communautés rom ». Voilà, pour le Monde, il n’y a plus d’individus, il y a plus que des membres de communautés…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s