« Plus », ou « plus » ?

mercredi 20 mars 2013


En page 8 du numéro du 20 mars, une notule titrée : Climat : « Plus d’ouragans extrêmes ».
Bonne nouvelle, me dis-je. Voilà un effet inattendu du réchauffement climatique, il n’y aura plus de ces catastrophes épouvantables. Je lis le texte, et que vois-je ? Qu’on va assister à une multiplication « par trois de la fréquence des ouragans ». Multiplication ? Ah oui ! Ce n’était pas « plus » qu’il fallait lire, mais « plus » ! Ce n’était pas « terminé », mais « davantage ».
J’ai rêvé…

Publicités