Inepties

samedi 22 juin 2013

En page 8 du cahier « Eco&Enterprise » de ce jour, la chronique « C’est tout net » de Marlène Duretz, titrée « Sottisiers ».
Elle évoque les « perles » du baccalauréat, listées sur divers sites web, ce qui ne justifie d’ailleurs pas qu’il en soit fait mention dans cette chronique de la Toile, puisqu’on les retrouve dans une multitude d’ouvrages, parmi lesquels celui paru chez Chifflet, qu’elle cite. Après en avoir reproduit quelques-unes, elle s’interroge : « Faut-il rire ou pleurer de ces inepties ? ».
Inepties ? Quel mépris pour des bourdes issues du stress de l’examen, ou de tentatives désespérées pour rattraper le « niveau qui baisse ». Parmi les phrases citées, certaines d’ailleurs paraissent presque volontaires, et font preuve parfois d’une vision assez fulgurante :  » La drôle de guerre n’a fait rire personne » ou bien donnent à penser : « C’est le cerveau qui donne les ordres, et les autres parties sont obligées d’obéir « .
Le même jour, le Monde des Livres donne en pages 2 et 3 les « coups de cœur  » des journalistes du quotidien, en vingt-cinq petites notules consacrées chacune à un livre. Chaque notule est chapeautée par un nom en assez gros caractères qui, curieusement, n’est pas celui de l’auteur de l’ouvrage (discrètement enfoui dans la référence bibliographique) mais celui du journaliste qui l’a sélectionné.
On parlait d’ineptie ?